Les communistes ont une seule priorité : Rassembler pour battre la droite autour d’un programme ambitieux et exigeant.

Depuis la consultation des communistes intervenue les 19, 20 et 21 novembre dans la perspective des élections régionales, des militant(e)s en désaccord avec le choix majoritaire qui en est issu, tendent, par tous les moyens, et à grand renfort de médiatisation de leurs initiatives, à faire prévaloir leur point de vue, tantôt en contestant la consultation elle même, tantôt en cherchant à accréditer l’idée que leur désaccord avec le vote régional équivaudrait à un accord de leur part avec la démarche nationale du PCF! Le retour du « centralisme démocratique » à l’envers en quelque sorte…consistant à considérer que pour avoir raison « en bas »il suffirait de se prévaloir d’avoir bien lu ce qui s’écrit « en haut » en sous entendant donc que ceux qui ont fait le choix majoritaire auraient mal lu les prescriptions nationales….et auraient donc mal voté!

Ce qui est très regrettable, c’est que désormais une démarche, allant jusqu’à envisager la constitution d’une liste de plus à gauche se met en place sur la base exclusive du refus de toute union avec le Parti Socialiste au premier tour, les partisans de cette démarche préférant se référer à ce qui se passe dans un certain nombre d’autres régions de France plutôt que de tenir compte du vote majoritaire intervenu en Bretagne.

La démarche votée par les communistes bretons à une majorité de 57% est explicite. Elle vise à poursuivre les discussions avec toutes les forces de gauche, sans exclusive (celles du Front de gauche, celles qui composent l’actuelle majorité régionale et diverses associations et organisations progressistes) afin de travailler le programme d’une majorité de gauche dans le prochain mandat régional.

Cette démarche vise également, sur la base de ce programme, à unir la gauche, en tout état de cause au 2ème tour et autant que possible dès le 1er tour, si les convergences sur le programme et les représentations des diverses sensibilités permettent de porter les exigences sociales.

Un processus de construction est désormais en cours et celui-ci a trouvé une première traduction publique le 13 décembre à Rennes où, à l’initiative du PCF quelques 150 personnes issues du PCF, du PS, du PRG, du MRC, de Bretagne-écologie, du « réseau cohérence », des organisations syndicales, se sont réunies pour confronter au grand jour leurs opinions autour des 22 propositions mises en débat par les communistes bretons.

Une forte convergence s’est dégagée sur une majorité de ces options et les communistes ne ménageront aucun effort pour continuer à tendre la main aux personnalités et formations diverses qui ne sont pas engagées pour l’instant dans cette démarche.

Enfin, c’est sur la base de ce travail que les communistes de Bretagne tiendront une nouvelle conférence Régionale le 9 janvier 2010 ; cette conférence retiendra le programme, les noms des candidates et candidats et la liste sur laquelle ils et elles seront amené(e)s à figurer; cette option sera à nouveau soumise au vote des adhérent(e)s. La démocratie et la transparence autour de la construction de contenus de gauche, ambitieux et exigeants, sont donc les fondements mêmes de la construction engagée par les communistes en Bretagne et dans cette construction, tous les communistes ont leur place.

Le 22 décembre 2009,

 

Gérard Lahellec

 

The meilleur of l 'actualit... |
jaime ma France |
Les délibérations du consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | algerie, ses enfants, sa force
| Conseil Consultatif des Cit...
| La 2ème partie du blog de m...