Pour une Bretagne à gauche, solidaire, durable, innovante

 Des propositions pour les Bretonnes, les Bretons et leurs territoires

Les élections régionales de mars 2010 se préparent dans un contexte d’urgences sociales, politiques, environnementales, démocratiques grandissantes.

La crise s’aggrave lourdement depuis un an. Chômage, à caractère massif pour les jeunes, fermetures d’usines, plans de licenciements, précarité, inégalités et pauvreté, remise en cause des droits des femmes, détresse au travail, atteintes aux libertés, mal vie dans les quartiers, crise agricole et alimentaire, alecandidats1.jpgrtes écologiques ; tous les clignotants sont au rouge. Loin de combattre la crise, la politique de Nicolas Sarkozy et de sa majorité UMP, étale son indécence, en se révélant aux yeux d’un nombre grandissant de Françaises et de Français pour ce qu’elle est : une politique injuste et égoïste au service de la seule classe dominante, des privilèges de l’argent, et des logiques de rentabilités.

Le choix de Bernadette Malgorn comme tête de liste de la droite, directement orchestré par l’Elysée, le lancement de la campagne de la droite par le président de la République lui-même, le rassemblement de toutes les droites montre que l’UMP entend faire de la reconquête des pouvoirs régionaux, en mars 2010, un tremplin pour relancer l’adhésion à son projet politique et le remodelage de la société que Nicolas Sarkozy a engagé. Une victoire lui permettrait de poursuivre et d’accentuer encore ses mauvais coups.

En Bretagne, nous voulons tout faire pour battre la droite.

La majorité de gauche sortante, rompant avec les gestions passées de la droite, a permis de réelles avancées pour le quotidien de milliers de femmes et d’hommes. Les élus communistes ont largement contribué, avec la majorité de gauche et écologiste, à développer des politiques régionales favorables aux Bretonnes et aux Bretons. C’est particulièrement vrai dans le domaine des transports, des infrastructures, de l’égalité homme femme, du sport,…

Le mandat à venir risque de ne durer que 4 ans si nous n’arrivons pas à enrayer le projet de réforme territoriale mettant à mal les collectivités, l’intérêt public et collectif. Pour autant, face à la crise et aux politiques gouvernementales de droite; ce mandat doit permettre de relever de nouveaux défis. La gauche doit construire, avec les populations, en s’appuyant sur la mobilisation et la créativité sociales, des actions et des projets nouveaux à la hauteur. Les urgences sociales et écologiques sont pressantes. La gauche ne gagnera que si elle avance des propositions, un programme ambitieux, novateur et courageux. La gauche mobilisera si elle va au-devant des électeurs avec un projet clair, combatif, rassembleur, qui favorise l’intervention populaire pour faire face aux urgences sociales.

Pour se développer et répondre aux attentes des Bretons et Bretonnes, la Région Bretagne a besoin de plus de solidarité, d’un développement durable, et doit innover dans tous les domaines.

Le développement des inégalités entre les hommes et entre les territoires appelle la mise en œuvre de politiques nationales et européennes totalement opposées aux logiques libérales. Cette situation impose aussi des solidarités plus construites, plus précises, plus efficaces s’exerçant à proximité dans le quartier ou le village, et pour tous les aspects de la vie, de la formation à la santé en passant par l’emploi, le logement, les déplacements, l’aménagement du territoire.

L’aggravation des problèmes environnementaux, le réchauffement climatique, la diminution des ressources pétrolièrles chefs de file des 4 départementses imposent d’anticiper sur les évolutions de nos modes de vie et de travail sans attendre les difficultés, en prenant en compte l’ensemble des éléments d’un développement durable (environnementaux, sociaux, économiques et humains). 

Pour réussir cette cessaire évolution, il faut innover dans tous les domaines de l’activité économique, mais aussi dans le fonctionnement, dans la gouvernance de nos territoires et de nos politiques. Cela impose d’associer de plus en plus les citoyens aux décisions par le développement de la démocratie citoyenne dans des formes à construire.

 

The meilleur of l 'actualit... |
jaime ma France |
Les délibérations du consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | algerie, ses enfants, sa force
| Conseil Consultatif des Cit...
| La 2ème partie du blog de m...